Un dimanche au théâtre : le bourreau des coeurs